À propos d'Intelligences numériques 2016

    Intelligences numériques (Digital Intelligence) 2016 (#di2016) est une nouvelle conférence internationale dédiée aux cultures et à la société numérique, organisée conjointement par l’Université de Nantes (France) et l’Université Laval (Canada).

    Elle a pour ambition d’être un lieu de rencontre un lieu de rencontres inédit entre chercheurs relevant de thématiques variées afin de débattre et contribuer à la constitution d’un nouveau paradigme scientifique et culturel sur les intelligences numériques. #di2016 fera parti de la Semaine numérique de Québec, un rassemblement de gens d’affaires, d’artistes et de chercheurs qui exploreront différents aspects de l’univers numérique, avec la collaboration de différents partenaires québécois ou européens.

    Le programme de #di2016 sera construit autour de quatre axes principaux : sessions plénières réalisées par des conférenciers invités, sessions parallèles rattachées à des contributions scientifiques sélectionnées, performances et événements présentés dans le cadre de la Semaine numérique et, enfin, activités en lien avec l’économie (réelle) des cultures numériques.


    About Digital Intelligence 2016

    Digital Intelligence 2016 (#di2016) is a new international scientific and interdisciplinary conference dedicated to digital society and cultures, hosted by Université Laval (Canada) and Université de Nantes (France).

    The challenge is to bring together researchers from various disciplines in order to discuss and contribute to shape a new scientific and cultural paradigm. #di2016 will be a part of the Quebec Digital Week, a gathering of Business, Arts and Research events that explore different aspects of the digital spectrum, brought by diverse Quebec and European partners.

    The #di2016 program will be built around four main components: plenary invited talks, contributed talks in parallel sessions, artistic sessions, performances and works shared with the Quebec Digital Week and finally sessions and events related to the (real) economy of digital cultures.